Team

André Gass

André Gass, jeune ténor récemment est clarinettiste de formation (conservatoire de Strasbourg). Dès ses quatorze ans, il rencontre Henrik Siffert avec qui il commence son apprentissage en tant que ténor. En 2007, il intègre la Haute École de musique de Lausanne pour poursuivre sa formation artistique auprès de Gary Magby. Il y obtient son Master de Soliste avec les félicitations du jury en juin 2013. Son engagement dans ses études lui vale des bourses et prix des fondation Colette Mosetti (2011-2012), Max Jost et de la fondation Leenards (2013). Durant ses études à Lausanne, il a pu bénéficier des conseils de nombreux chanteurs de renommée internationale tels que Dale Dusing, Edda Moser, Christa Ludwig, Luisa Castellani, Tom Krause, Teresa Berganza, Rockwell Blake. Sa formation scénique s’effectue auprès de Christian Lorrain, Christine Von Scheidt à Strasbourg et d’Armand Deladoey à Lausanne.

A l’opéra, André débute sa carrière internationale en Juillet 2011 avec Borsa dans «Rigoletto» au Festival d’Avenches. Il est ensuite régulièrement engagé par l’opéra de Lausanne. On a pu l’entendre dans le rôle titre d’Aladin («Aladin et la Lampe Merveilleuse» de Rota); Monostatos («Die Zauberflöte» de Mozart); D’Estillac («La Veuve Joyeuse» de Léhar); Mercure («Orphée aux Enfers» d’Offenbach); Spoletta («Tosca» de Puccini) ; Frédérique de Gentz («L’Aiglon» de Honegger et Ibert); Curzio («Le Nozze di Figaro» de Mozart). Ses engagements à Lausanne lui ont permis de travailler avec des chefs tels que Jesus Lopez Coboz, Diego Fasolis, Theodor Guschelbauer, Roberto Rizzi Brignoli, Ottavio Dantone ou encore Jean-Ives Ossonce. Ses nombreuses activités l’ont également amenées à l’Opéra Royal de Versailles: David dans Die Meistersinger von Nürnberg.

Son répertoire s’étend des rôles de ténor lyrique léger à des parties de rôle de caractère. En exemple: Don Ottavio et Ferrando dans «Don Giovanni» et «Così fan tutte» de Mozart, Le Renard dans «La Petite Renarde Rusée» de Janacek, Georges Brown, rôle titre dans «La Dame Blanche» de Boieldieu, ou encore Babylas, Ramasse-ta-Tête et Gustave dans respectivement «Monsieur Choufleuri», «Croquefer» et «Pomme d’Api» d’Offenbach.

Il chante aussi dans des festivals internationaux comme le Luzerner Oster-Festival (Der Christgeist dans «Die Schuldigkeit des Ersten Gebots» de Mozart), le Geneva Wagner Festival (David dans «Die Meistersinger von Nürnberg») ou encore le festival d’Ambronay (Liberto dans «L’incoronazione di Poppea» de Monteverdi).

Saison 2017/18

Die lustige Witwe / La Veuve joyeuse

Camille de Rosillon

 

 

 

 
deutsch
français