Visions et métamorphoses

7. Sinfoniekonzert
7e Concert Symphonique

Résumé

Trois compositeurs géniaux à la fin de leur vie. Dans l’air «Ch’io mi scordi di te» Mozart fait la synthèse de l’opéra et du concerto. Bernhard Sekles, professeur d’Hindemith, d’Adorno et d’autres précurseurs du modernisme allemand, a regroupé son style progressiste dans des miniatures, pendant que Richard Strauss prend beaucoup de temps pour sa presque éternelle lamentation rétrospective.

Introduction à l'œuvre 30 min avant le concert

En collaboration avec
Chapelle Musicale Reine Elisabeth

Partenaire piano du TOBS pour ce concert
Steinway Hall Suisse Romande | Hug Musique

Programme
Wolfgang Amadeus Mozart:
Concerto pour deux pianos en mi bémol majeur KV 365
Wolfgang Amadeus Mozart:
Air «Ch’io mi scordi di te» KV 505
Bernhard Sekles:
«Gesichte» Miniatures fantastiques pour petit orchestre op. 29
Richard Strauss:
Metamorphosen

Commentaires de presse

«Aufhorchen liessen im äusserst synchronen Zusammenspiel der beiden Pianisten die vielen Schattierungen im leisen Klangspektrum sowie die klanglich höchst sorgfältig ausgeführten Übergänge zwischen Klavier und Orchesterstimmen.»
Annelise Alder, Bieler Tagblatt, 22.03.2019

 

Distribution

Direction
Piano
Soprano
 

Orchestre Symphonique Bienne Soleure

Déplacement

 
deutsch
fran