DAS RHEINGOLD

L'Or du Rhin
Richard Wagner

Résumé

On peut admirer Wagner de loin, ou même éprouver à plus d’un titre une certaine aversion à son égard. Aucun mélomane pourtant ne lui contestera la révolution que son oeuvre a provoquée dans le théâtre lyrique européen. «L’anneau des Nibelungen» surtout est une composition globale qui n’a pas son pareil dans l’histoire de l’art. Des dieux, des ondines, des géants et des nains peuvent sembler tirés d’un magasin mythologique poussiéreux. Mais lorsque l’accord en mi bémol majeur, au début de l’«Or du Rhin», se déploie dans une durée qui semble sans limites, les auditeurs sentent s’éveiller en eux une curiosité pour les motifs, les voix et les destins qui ne se dément pas jusqu’au terme du «Crépuscule des dieux». «Je sais comment tout était» déclare Erda, la déesse mère. Ne voulons-nous pas le savoir nous aussi? Si la suite épique de l’«Anneau» ne parle pas que de la chute des dieux anciens, mais aussi de la naissance de la liberté individuelle, cela devrait nous encourager à entrer dans cette aventure musicale. Même ceux qui, par amour de l’or, sont prêts à renoncer à l’amour peuvent se mirer ici dans le miroir de leurs passions.

Durée 2 heures et 20 minutes, pas d'entracte

Vente aux enchères Oscar Wiggli

Trailer

 
deutsch
fran