Victor oder die Kinder an der Macht

Roger Vitrac

Résumé

Dans le Paris de la haute bourgeoisie, la famille du petit Victor fête le 9e anniversaire de son fils. Parmi les visites, on reçoit sa petite amie Esther, âgée de 6 ans, et ses parents, il y a même un général comme invité d'honneur. Mais Victor est terriblement intelligent. Pour cette journée, il s'est réservé le plaisir de démasquer les adultes. Énigmatique et rusé, il commence sa démarche avec sa petite amie. En effet, Victor a décidé de ne pas continuer à s'adapter, et de nommer les choses par leur nom. En compagnie d'Esther, il dévoile les mensonges existentiels et amoureux des parents, et les adultes invités se voient bientôt fâcheusement confondus. Leurs techniques de refoulement sont mises à mal, comment peuvent-ils encore se regarder dans les yeux?

Comment notre société réagit-elle avec des enfants si doués et si précocement mûrs? Que se passe-t-il si un nouveau Mozart surgit subitement parmi nous ou qu'un jeune Hamlet perce à jour les masques derrière lesquels sommeille la pourriture? Comment réagit l'establishment face à une relève qui a des convictions et des vues frappantes et nouvelles? Les enfants sensibles dans « Victor ou les Enfants au pouvoir » se sentent freinés et anéantis trop tôt, car cette société ne veut pas de changement.

Comment une jeune génération peut-elle actuellement se rebeller contre une telle société? Jusqu'où peut-on supporter la vérité sans en être détérioré? Et combien de mensonges doit-on se raconter à soi-même pour garder toute sa tête?

Dans «Victor ou les Enfants au pouvoir», la virtuosité comique française fête sa variante d'humour noir, même les petits bavardages deviennent un interrogatoire. Derrière un jeu de masques et de mensonges se dévoile ce qu'on dissimulait, comme un sombre fond sous la surface de la conversation quotidienne. Ce qui commençait comme une joyeuse comédie de salon se termine en un cauchemar auquel tous ne survivront pas.

Roger Vitrac (1899 – 1952) a été influencé par le dadaïsme et le surréalisme sur lesquels la psychanalyse freudienne de Sigmund Freud a marqué son ascendant; il écrit une pièce de chambre grotesque et très surprenante. Dramaturge français, membre du mouvement surréaliste, dont il s'est distancé plus tard, Vitrac a fondé en 1926 avec Antonin Artaud le théâtre Alfred Jarry à Paris. C'est là qu'en 1928 la pièce a été créée sous son titre original «Victor ou les Enfants au pouvoir» dans une mise en scène d’Antonin Artaud. Cela a été un scandale programmé. Une nouvelle réalisation de Jean Anouilh en 1962 a redonné vie à la pièce et sous cette renaissance foudroyante elle est devenue un classique fêté des temps modernes.

Introdcution à l'œuvre 30 minutes avant le spectacle.

Les représentations du 5 et du 7 septembre sont privées.

Les spectacles sont en allemand sans surtitres.

Durée
env. 2 heures 20 minutes (entracte inclus)

Avec le soutien de
Freunde des Stadttheaters Solothurn

Trailer

Distribution

Mise en scène
Décors et costumes
Dramaturgie

Victor, neun Jahre alt
Charles Paumelle, sein Vater
Emilie Paumelle, seine Mutter
Lili, ihr Mädchen
Esther, sechs Jahre alt
Antoine Magneau, ihr Vater
Thérèse Magneau, ihre Mutter
Der General Etienne Lonsegur / Der Arzt

Figurants du Théâtre Orchestre Bienne Soleure

Déplacements

Ma
02.10.18
19:30
 
deutsch
fran